Les nombreuses années d’expérience de Catoire-Semi témoignent de l’efficacité de sa stratégie d’expansion. L’enseigne s’est spécialisée dans les métiers de la forge et de la fonderie, un secteur où l’innovation est quasiment incontournable. Le grand défi pour les professionnels est de parvenir à intégrer les avancées technologiques tout en respectant la ligne de conduite qui a fait de l’entreprise ce qu’elle est aujourd’hui. Pour ce faire, la société ne cesse d’actualiser ses connaissances et de renouveler ses équipements tout en maintenant son cap. La conduite du changement n’est pas toujours facile. Mais cela, Laure Catoire-Boissé, l’héritière de la famille, elle l’a bien compris.

La R&D au cœur de la stratégie d’expansion

Pour pouvoir faire évoluer son métier, le fabricant indrien a choisi de miser sur la R&D. La technologie étant l’un des principaux aspects de ses activités, le spécialiste de la fabrication d’outils et machines spéciales pour la fonderie, la mécanique et la plasturgie a décidé d’en faire le pilier de son expansion. Ainsi, outre ses recherches expérimentales sur les procédés à appliquer, l’enseigne a participé à différents programmes afin de renforcer son savoir-faire. L’entreprise a par exemple pris part au programme de performance industrielle du Groupement des industries aéronautiques et spatiales. Il s’agit d’une formation dédiée qui lui a permis de revoir ses techniques de production, mais également de remettre en question sa situation dans son secteur.

Cet accompagnement entre parfaitement dans le cadre de la stratégie de la PMI qui consiste à se diversifier vers l’aéronautique. La firme a décidé d’adopter cette vision depuis 2010. C’est d’ailleurs pour cette raison que les matrices qu’elle a conçues sont pour la plupart des structures d’aile et de train d’atterrissage. Il s’agit de commandes passées par le géant Airbus qui est récemment devenu l’un des principaux partenaires de l’enseigne. La compagnie semble avoir été conquise par les techniques modernes appliqués par Catoire-Semi. Les outils de moulage de nouvelle génération utilisant un procédé de mousse perdue sont une véritable innovation.

Une croissance soutenue à tous les niveaux

Pour les spécialistes de l’art de la forge et de la fonderie, maintenir le cap signifie aussi réussir à adopter une progression soutenue. Les chiffres montrent que la firme évolue à une vitesse soutenue depuis que Laure Catoire-Boissé a pris les rennes en 2013. Ce succès, l’enseigne la doit à sa politique qui vise à promouvoir la croissance à tous les niveaux (méthodes de production, infrastructures, RH et autres). Ainsi, pour pouvoir poursuivre dans cette voie, la PMI a décidé de doubler sa surface couverte. Le nouveau bâtiment de 2.000 m2 est un investissement rendu possible grâce à l’augmentation du chiffre d’affaires qui est passé de 6,8 millions d’euros à 9 millions d’euros entre 2016 et 2017. Outre l’agrandissement de son local, le fabricant indrien a aussi tenu à augmenter le nombre de ses outilleurs et à améliorer les conditions de ses employés. L’objectif étant alors d’attirer les jeunes talents. Des logements neufs tout équipés ont donc été aménagés. Ces locaux ont surtout été créés pour accueillir les stagiaires.